Des ouvrages utiles

Vous trouverez ci dessous une liste non exhaustive d’ouvrages en lien avec les effets des écrans sur le développement des enfants.

ESSAIS : 

  • La fabrique du crétin digital de Michel DESMURGET

La consommation du numérique sous toutes ses formes – smartphones, tablettes, télévision, etc. – par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).

Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite…), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques…) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation…). Autant d’atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes.

  • TV Lobotomie de Michel DESMURGET

Docteur en neurosiences et directeur de recherche à l’INSERM, Michel Desmurget démontre dans cette enquête que la télévision est un problème de santé publique.

  • Le désastre de l’école numérique de Philippe BIHOUX et Karine MAUVILLY

Pendant que certains cadres de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans écrans, la France s’est lancée, sous prétexte de « modernité », dans une numérisation de l’école à marche forcée – de la maternelle au lycée. Un ordinateur ou une tablette par enfant : la panacée ? Parlons plutôt de désastre.
L’école numérique, c’est un choix pédagogique irrationnel, car on n’apprend pas mieux – et souvent moins bien – par l’intermédiaire d’écrans. C’est le gaspillage de ressources rares et la mise en décharge sauvage de déchets dangereux à l’autre bout de la planète. C’est une étonnante prise de risque sanitaire quand les effets des objets connectés sur les cerveaux des jeunes demeurent mal connus. C’est ignorer les risques psychosociaux qui pèsent sur des enfants déjà happés par le numérique.
Cet essai s’adresse aux parents, enseignants, responsables politiques, citoyens qui s’interrogent sur la pertinence du « plan numérique pour l’école ». Et s’il fallait au contraire faire de l’école une zone refuge, sans connexions ni écrans, et réinventer les pistes non numériques du vivre-ensemble ?

Philippe Bihouix, 44 ans. Ingénieur centralien, il a travaillé dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil ou à des postes de direction. Il est l’auteur de L’Âge des low tech, vers une civilisation techniquementsoutenable (Seuil, Prix de la Fondation d’Écologie Politique 2014). Il a deux enfants.

Karine Mauvilly, 38 ans. Historienne et juriste de formation, diplômée de Sciences Po Paris, elle a été journaliste puis enseignante en collège public, poste d’observation privilégié de la mutation numérique en cours. Elle a trois enfants.

GUIDES :

  • Débrancher vos enfants de Anne PEYMIRAT

Télévision, ordinateurs, tablettes, jeux vidéo, téléphone, réseaux sociaux… Tous les parents ou presque sont concernés par les questions « d’écrans », car les enfants les utilisent quotidiennement ou presque.
Souvent, la présence d’écran est source de tension dans la cellule familiale : c’est la crise pour faire décrocher les enfants, les parents se fâchent, ils sont inquiets car ils trouvent que les écrans prennent trop de place, au détriment souvent du travail scolaire, des activités physiques, etc.
En plus de nuire à l’ambiance familiale au quotidien, les écrans posent de nouvelles questions aux parents.

À partir de quel âge puis-je laisser mon enfant regarder des dessins animés et jouer avec la tablette ?
Combien de temps par jour puis-je lui accorder, selon son âge ?
Les écrans peuvent-ils perturber son sommeil ou sa concentration ?
Est-ce que les jeux vidéo rendent violents ?
Quels sont les dangers des réseaux sociaux ?
Au-delà des avantages indéniables de l’utilisation des nouvelles technologies, quels sont les risques pour mon enfant et les limites à poser ?

C’est en se posant ces questions pour ses enfants et pour répondre à celles des parents en difficulté qui viennent la consulter, qu’Anne Peymirat a décidé de dédier un ouvrage à ce sujet. Son atelier « Reprendre en main les écrans » est actuellement très demandé en entreprise.

L’objectif de ce livre est d’aider le lecteur à :

Trouver les informations pertinentes pour mieux appréhender les écrans (impact sur les enfants, études neuroscientifiques sur le sujet, etc.)
Identifier ses propres règles en phase avec ses convictions et valeurs
Apprendre comment les faire respecter tout en douceur par leurs enfants et les adolescents

  • La famille Tout-Ecran, CLEMI

téléchargement

  • Ma pause sans écran de Elsa JOB-PIGEARD, pour les 0-6ans

30 fiches pratiques et un livret destiné aux parents. Propose des activités très simples et peu coûteuses que parents et enfants pourront s’approprier, enrichir, pour redonner au plaisir du jeu et des échanges humains un peu plus de place au quotidien.

  • La boite à limites ( de 3 à 11ans )

Une boîte éducative à destination des parents et usage des enfants : innovante, ludique, unique et fabriquée en France.

  • Guide de survie pour accros aux écrans de Serge TISSERON, pour ado et pré- ado (dès 9ans)

Un décryptage de 15 situations-types liées à la sur-utilisation des écrans par les enfants (ordinateur, console, portable…) avec pour chacune un plan d’action à la clé.
Le but ? Que l’enfant aiguise son esprit critique et se prenne en main pour mieux gérer ses écrans.
Pas de diabolisation des écrans : le livre alerte sur les dangers liées à leur sur-utilisation, mais en souligne aussi les nombreux bénéfices.

LIVRES JEUNESSES :

  • Tek, l’Accro-Magnon des tablettes de Patrick McDonnell, pour les 3-6ans

Tek est un enfant troglodyte. Comme tous les enfants troglodytes, il a une barbe et vit au fond d’une caverne. Mais Tek est accro aux écrans et passe ses journées scotché sur sa tablette, son téléphone ou sa console de jeux. Il refuse de sortir pour rencontrer ses amis et voir le monde changer, il préfère jouer, et personne n’arrive à le décoller de son écran. Sauf Grand Boum, le volcan, qui a une idée ! Il explose, et déconnecte Tek et tous ses appareils high-tech. Tek redécouvre alors la vie et le monde autour de lui. Avec beaucoup d’humour par le décalage temporel, Patrick McDonnell, auteur du formidable « Putois qui m’aimait », nous plonge ici dans le problème de l’hyperconnexion. Un livre qui reprend tous ses droits quand le volcan explose et déconnecte Tek : le liseré noir disparaît et l’iPad redevient livre.

  • C’est un livre de Lane SMITH, pour les 3-6ans

– Qu’est-ce que c’est que ça ? – C’est un livre. – Comment on fait défiler le texte ? – On ne peut pas. Il faut tourner les pages. C’est un livre. – On peut s’en servir pour chatter ? – Non, c’est un livre. – Ça envoie des textos ? Ça va sur Twitter ? Ça marche en Wi-Fi ? – Non. C’est un livre.

L’auteur-illutrateur Lane Smith est l’un des plus grands graphistes et créateurs d’albums américains. Il a écrit un LIVRE qui fut un best-seller du New York Times. Ses illustrations dans un LIVRE ont gagné la médaille du Caldecott, le plus important prix d’illustration aux États-Unis. Il a écrit et illustré un autre LIVRE qui fut dans de nombreuses listes des « meilleurs livres » de magazines, et qui fut même consacré plus bel album illustré de l’année par le New York Times. Il a réalisé les illustrations d’un LIVRE qui s’est vendu à des millions d’exemplaires. Il a également illustré les LIVRES d’autres auteurs, dont James et la grosse pêche, de Roald Dahl. Il est marié à Molly Leach, qui est la directrice artistique de tous les LIVRES cités ci-dessus.

  • On n’a pas allumé la télé de Bénédicte RIVIERE et Maurèen POIGNONEC, pour les 6-9ans

Aujourd’hui, on n’a pas pu regardé la télé. Alors qu’est-ce qu’on a fait ?Luce et Robin s’imaginent pirates, inventeurs ou sur le dos d’un dragon. Tout se transforme dans la maison ! Leur chambre devient un laboratoire, le grenier une cité oubliée.

  • Rue des copains – Tome 2 : Je suis accro aux écrans de Sylvaine JAOUI et Annelore PAROT, pour les 6-9ans

Depuis quelque temps, Enzo est bizarre. Il ne vient plus jouer dans la cabane après l’école. Pire ! Il a annulé une après-midi piscine avec ses copains et a même refusé de descendre manger la tarte aux pommes de Monsieur Maurice. Inquiets, Mia, Tim, Rose et Sham vont enquêter et découvrir la vérité. Enzo est accro son ordi et n’arrive plus à faire autre chose. à chaque problème sa solution ! Ses amis vont l’aider à exprimer ce qui lui arrive et ensemble, ils vont trouver comment retrouver le goût de vivre, déconnecté !